anniversaires

 

 

 

 

 

BAD-CDF-Championnat-entrepriseWEB
 


 

 

 

 

 

yonex

ca

CarrefourLogo 

edn

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

J6 de la N3 contre Boulogne/mer

Accrochée par le leader Boulonnais, l’équipe 2 n’est plus maître de son destin !

L’équipe 2 du Volant Airois, qui joue la montée en Nationale 2 cette saison, a été accrochée à domicile par Boulogne sur Mer. Le match nul 4/4 n’arrange pas les Airois, qui ne sont désormais plus maîtres de leur destin pour obtenir la première place de la poule, qualificative pour les play-offs de montée.

En simple hommes, Christopher BERON a réussi encore une fois à prendre le meilleur sur Jean CREPIN, après un très gros match. Maxime PALACIO a tout donné mais ce n’était pas suffisant, Léo CREPIN était plus fort ! En simple dames, carton plein pour le Volant Airois : Aurélie CONSTANT a corrigé Carolina GAJOS, et Rebecca PANTANEY a maîtrisé Kinga RUDOLF.

Sur le double hommes, malgré un bon match, avec des échanges spectaculaires, Romain JOLY & Julien MACHUROT doivent s’incliner, contre Léo CREPIN & Olivier DIEU. Sur le double dames, beaucoup de regrets pour les Airoises : Candice LESNE & Rebecca PANTANEY, qui menaient 1 set à 0 et 11/4 à la pause du second set, finissent par s’incliner de justesse contre Kinga RUDOLF & Isabelle LE FEVRE… Rageant !

Du côté des doubles mixtes, Christopher BERON & Aurélie CONSTANT s’imposent sereinement contre Olivier DIEU & Carolina GAJOS. De bon augure… En revanche, Romain JOLY & Candice LESNE s’inclinent eux aussi de justesse contre Jean CREPIN & Isabelle LE FEVRE… Dommage !

L’avis du capitaine : « A chaud après la rencontre, avec les joueurs on s’est dit qu’à l’aller, on était contents de faire 4/4, et qu’au retour, ce match nul est une déception ! Avec du recul, le constat est le même : on a 2 matchs qui auraient vraiment pu basculer de notre côté, et on a perdu ces 2 matchs… J’espère que cela ne nous coutera pas trop cher pour la suite du championnat, ce qui est sûr c’est que maintenant, nous ne sommes plus maîtres de notre destin… On a plus aucune pression à avoir, on n’a plus rien à calculer, on doit jouer du mieux possible pour gagner les 4 prochaines rencontres, et espérer un faux pas de Boulogne. Rien n’est perdu, tout est encore possible, à nous de tout donner jusqu’à la dernière journée pour ne rien regretter, et on fera les comptes au soir de la 10éme journée ! »

102678