anniversaires

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

yonex

ca

CarrefourLogo 

suez hd

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

Manon Souverain et Maxime Briot, vedettes du TIJ d'Amiens

Une victoire sur deux finales pour les deux Airois.

En poussine, Manon Souverain, pour sa 1ere participation, réalise un tournoi presque parfait, s’imposant en simple dame et disputant la finale du double-dame, avec à Léonie Warmé de Lestrem. Les deux filles menaient pourtant 20/16 au 3eme set ! Dommage. En simple, elle fut très appliquée et à l’écoute, prouvant son sérieux et ses progrès à l’entrainement !

 

A l’inverse Louis Liebart, poussin, pourtant vainqueur des 2 premiers TRJ donc le meilleur de la région en ce moment, était très loin de son niveau, pas assez mobile, trop obstiné dans ses choix, pas non plus réellement à l’écoute des consignes. Ce fut un 1er TIJ assez difficile pour lui mais il a pris de l’expérience, c’est ce qui le fera avancer ! En simple, il concède deux défaites en poule, dont une contre le vainqueur du tournoi. En double, avec Henri Colin, de Locon, il n’y eut que des défaites, dont deux en 3 sets. Mais chaque fois Louis eut le même souci.  Lui, avantagé par sa taille, ne l’utilise pas assez, trop replié sur lui-même et trop peu en mouvement ! Par ailleurs, il n’a toujours pas corrigé sa prise de raquette, ce qui devient lassant après trois ans de pratique.

 

Dans le tableau minime, Laura Souverain était dans une grosse poule pour son premier TIJ de la saison, avec la finaliste du tournoi, et celel qui avait gagné le précédent TIJ benjamin. Elle ne fut pas ridicule mais manqua toujours de punch et de concentration au début de ses deux matchs. A chaque fois elle fut menée 11/5, se réveillant pour revenir au score et s’écrouler ensuite pour perdre 21/14. Les seconds sets furent bien mieux, mais toujours trop justes. Laura progresse, notamment dans sa mobilité. Elle doit encore apprendre à réfléchir et placer ses volants au lieu de frapper comme une bucheronne. En mixte, associée à Thomas Lamorille, elle n’est jamais entrée dans le match, trop statique, pas assez concernée. Dommage parce que Thomas réalisait un très bon match ! Défaite en 2 sets au premier tour en 1/4 contre une paire de Haut Normands.

 

Dans la poule de Thomas Lamorille, en simple, il y avait aussi le futur vainqueur, Hugues Frenillot et un autre parisien qui parvint à pousser Maxime Briot au 3eme set, ce qui situe son niveau ! C’est formateur c’est sûr, Thomas réalise deux bons matchs sans baisser les bras, ce qui est parfois son point faible. Il manqua parfois de lucidité, voulant souvent terminer les échanges trop rapidement.  Sa malchance fut le tirage au sort, parce qu’il y avait bien moins bon que lui dans la salle, mais c’est la règle. En double, avec Nicolas Clisant de La Bassée son nouveau partenaire désormais, le duo échoue en deux sets face à son pote d’entrainement Adrien Jude qui lui jouait avec un jeune de Montrouge!

 

Adrien Jude une nouvelle fois battu par le vainqueur du tournoi Hugues Frenillot comme Thomas, comme au 1er TIJ. Pas vraiment chanceux sur le tirage. il perd en 1/4 au 3eme set, en manquant un peu de jus, après être sorti d’une poule de quatre et ayant fait un 16eme de finale, pas très logique non plus ça, deux matchs de plus dans les jambes, c’est évidemment plus fatigant ! En double associé à Lilian Selbone de Montrouge, la paire échoue en 1/4 de finale contre les futurs finalistes du tournoi, en 3 sets, c’est encourageant  pour un premier tournoi sans se connaître. Cette paire sera reformée pour le TIJ suivant, à suivre !

 

Maxime Briot termine une nouvelle fois deuxième. Comme au 1er TIJ, il échoue contre le même joueur que Thomas et Adrien , ce fameux Hugues Frenillot de Montrouge ! Il l’avait pourtant battu au TIJ1 en poule ! Cette fois il échoue en finale en deux sets (15 et 15), manquant de lucidité et de patience face à un adversaire pas très agressif mais qui fait peu de fautes ! Max a puisé dans ses ressources en 1/8, 1/4 et en 1/2 en allant s’imposer chaque fois en trois sets « avec les tripes ». Des rencontres qu’il pouvait gagner en deux, sans se précipiter comme il le fit ! Il eut des moments de galère, notamment au 3eme set en 1/4, mené 18/12 avec la tête des mauvais jours et de l’agacement dans son attitude, sorti du match. Avec son entraîneur (Romain Joly), il parvint à retrouver son calme, et son jeu pour finalement s’imposer !

En double associé avec Kevan Arian du Lagardere Paris Racing, le parcours s’arrêta en 1/2 finale face aux vainqueurs, plus agressifs. Ils furent trop attentistes et défensifs ! Pourtant, ils avaient remporté le 1er set avec “briot”.  

En mixte associé pour la 1ere fois à Camille Darras de Grande-Synthe, ce fut un succès ! Maxime a encore une fois tendance à vouloir aller vite, a toujours tout accélérer le jeu. Il le fait bien mais doit apprendre à temporiser, construire les points. Il n’en sera que meilleur.

107997