anniversaires

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

yonex

ca

CarrefourLogo 

suez hd

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

Moules-frites, une soirée réussie à 200 %

Quatre-vingt couverts pour une soirée qui a recueilli l'unanimité.

L'idée avait germé dans la tête d'Alain Gernez, qui, même s'il n'est plus licencié au LVA participe régulièrement à ses évènements. Il avait "rameuté" ses copains, étudié la faisabilité d'une soirée moules-frites à prix raisonnable. L'idée, c'était la rencontre autour d'une soirée, entre les pratiquants, les supporters, les parents, les copains. Au fil des jours, la liste des inscriptions s'est étoffée, pour atteindre 80 couverts, ce qui était plus ou moins espéré. Les commentaires furent élogieux. "C'était très bien servi, chaud, bon, on s'est vraiment régalé". Le mérite en revient au concepteur de la soirée, certes, mais aussi à sa brigade, tous ceux qui ont mis la main à la pâte, en cuisine, installée sous un chapiteau dans une froise nuit de novembre, en salle, derrière la bar, pour la vaisselle ou le rangement final. S'il fallait tirer un coup de chapeau, il irait à Thierry et Aurélien Debacq, prêteurs de la friteuse et de la marmite pour cuire les moules, présents l'après-midi pour précuire les frites, le soir pour assurer "la popote". Au cuisinier qu'est Antoine Rifflart, qui apporta son "grain de sel" et son savoir-faire. Grand merci à tous ces gens, juste des sympathisants, qui donnèrent presque une journée pour réussir la fête. Et puis, s'il fallait distinguer un licencié, saluons la performance de Maël Carnez, 16 ans, qui se destine au service en salle. Il fut formidable d'attention, d'activité, précis dans le travail du début à la fin du repas. La prochaine, sans doute une soirée crêpes à la fin de l'hiver. Mais comptons sur Alain, qui a peut-être d'autres idées folles à proposer...

102839