anniversaires

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

yonex

ca

CarrefourLogo 

suez hd

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

Tournoi régional prometteur le jour de la Saint-Valentin

Un ancien confirme, la jeunesse se dévoile.

Ce tournoi disputé le jour de la Saint-Valentin a permis quelques enseignements très intéressants pour l’avenir. La jeunesse, qui semble prometteuse, était confrontée à plus grand, plus expérimenté. Et elle s’en est formidablement tirée.

En R4, Maxime Palacio, qui a pris de l’expérience avec la Nationale 3, s’est offert la plus haute marche du podium. Dimanche, il présentait un visage reposé, « une bonne nuit » confia-t-il. Et cette préparation sans sortie, sans retour à l’aurore, s’est révélée positive. Quatre rencontres et autant de victoires, toutes acquises en deux sets. Il croisa notamment la route de Tanguy Delbreuve, battu. Tanguy qui fut aussi dominé par Pernes (Grande-Synthe) ne sauvant son dimanche que par un succès sur le Gravelinois Macalou.

Intéressant sur le tableau SH R5 où figurait Lucas Rogez. Il a rejoint la section du collège Jean-Jaurès, a pris de la taille cet été, c’est un autre compétiteur. Il ne s’inclina qu’une fois en cinq matches, en finale contre le Lezennois Herkt (16 et 16). Il semble avoir passé le cap des jeunes aux adultes, c’est bien pour les interclubs de l’an prochain. Reste à se muscler. Dans ce même tableau figurait Alexis Vanheeghe. Le futur arbitre national, il officiera sur le championnat de France « Jeunes » a vécu un dimanche morose. Trois rencontres et pas de victoire.

Comme Lucas Rogez, Manon Souverain se frottait « aux grandes ». Du haut de ses « presque treize ans », fidèle à son habitude, elle n’a rien lâché. Trois airoises, Nathalie Baroux, Ophélie Beron et Clémence Buire en ont fait l’amère expérience. Mais malgré ses centimètres pris depuis la rentrée, Manon fut deux fois dominée par la douaisienne Lasseron. Une fois en poule (11 et 3), bien moins en finale (12 et 12). Ce qui prouve que l’Airoise avait déjà réalisé quelques progrès dans l’analyse et le jeu. Une bonne graine est en train d’éclore.

Trois défaites pour Nathalie Baroux, deux pour Clémence Buire, qui ne s’impose que contre sa copine et, souvent, partenaire de double, Nathalie, et deux encore pour Marion Vanneste, les filles ont un peu peiné dans le tableau R6. Ophélie Beron s’est imposée deux fois avantd e céder en ½ contre Melle Souverain.

En R6, les garçons n’ont pas pu s’immiscer sur le podium dominé par un Lillois devant un Boulonnais. Maël Carnez, Mathieu Boulogne et Théo Lardeur perdent leurs deux rencontres, Aurélien Duval et Manuel Delmaire s’inclinent trois fois. Alexis Bouvet avait bien débuté mais s’incline en 1/8e. Kevin Roche ne sort pas de poule. Nicolas Cailleret s’arrête en quart contre le jeune Glaziou, tout comme Louis Liebart, contre le futur vainqueur. Le meilleur fut Fabien Mullet, qui s’inclina en poule contre le futur vainqueur et fut privé de la finale par le Boulonnais Spillaert, à l’issue de trois sets.

QUELQUES PHOTOS A DECOUVRIR, n° 24

107469