anniversaires


 a3-interclubs-lva-date3-web

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

yonex

ca

CarrefourLogo 

suez hd

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

L'Espagne ou Saint-Maur avec le même objectif, le haut niveau

Sourires, grimaces, succès ou élimination prématurée pour Clara Cornuel, Manon Souverain, Louis Ducrot ou Lucas Rogez .

tij3

Louis Ducrot rentre de l’Open d’Espagne. En simple, il domine un espagnol, sans grande difficulté, malgré une forte douleur à la cheville, contractée à l'entrainement dans la semaine. Il enchaine le DH, voulant rester chaud et éviter la "remise en route de l'articulation" Là encore il s'impose avec son compère du Creps de Strasbourg Tom Rodrigues. Dans le tour suivant en simple, il peine à trouver son rythme, s'incline 21/23 dans le premier set face à un écossais. Se plaignant toujours de la cheville il est finalement battu, très déçu, car il pensait aller plus loin dans cette compétition ! Enfin en double, il allait subir la loi d'une paire Thaïlandaise (TdS1), pas venue en mode tourisme et qui va d'ailleurs remporter le tournoi. face à une autre paire de même nationalité ! Si les asiatiques commencent à venir jouer au Bad en Europe, cela va être difficile de gagner des tournois !!!

Pour le junior, c’est toujours de l'expérience à prendre. C’est parfois difficile, on l’a vu au  championnat de France. Il ne doit pas baisser les bras et continuer à croire en son rêve de haut niveau, même si ce chemin n'est pas facile!

Pour le TIJ3, à Saint-Maur, les Airois étaient placés sous l’égide du Codep62, et managés par Sébastien Viseur. L’excellent résultat est celui de la benjamine Clara Cornuel. Elle remporte le SD, effaçant la TdS1 en 1/2 finale. Un résultat qui vient renforcer son choix d'avoir intégré la section du collège Jean-Jaurès, l’obligeant ainsi à l'éloignement familial. En DD, c’est aussi un podium, 3ème.

Lucas Rogez, se classe 2e en SH comme en DH minime. Certainement un peu déçu de ne pas rapporter l'or, au moins dans un tableau, Lucas peut être tout de même satisfait de son parcours dans les deux tableaux.

Manon Souverain ne sort malheureusement pas de poule, ni en simple, ni en double (1 seul sortant) et pourtant les matchs réalisés semblent intéressants. 

Des résultats montrant que les jeunes ne sont pas au bout du chemin, qu’ils doivent encore beaucoup travailler pour se rapprocher de l’excellence et participer, pourquoi pas un jour, à des rencontres internationales avec le maillot frappé de l’emblème tricolore. Rien n’est impossible en continuant à s'investir pleinement. Félicitations pour leurs engagements personnels et bravo aux entraineurs et parents pour leur soutien. DE FRED DUCROT.

122058