anniversaires

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

yonex

ca

CarrefourLogo 

suez hd

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

Carquefou, près de Nantes, l'ultime étape du circuit Elite FFBaD

Moyen dans les résultats, bien dans l'investissement.

En simple N2-N3, ni Benoit Moitel, ni Chistopher Beron, ni Candice Lesne ne sortent des poules. "Un jeu moyen, de la difficulté à rentrer dans le tournoi, peut-être une pression mal gérée". 

Maxime Briot s'impose dans tous ses matches de poule puis remporte son 1/8e. "Souvent les matches furent serrés, mais il est dans une bonne dynamique et s'est bien accroché". Il s'inclinera en quart.

Célia Chouan sort de poule mais cale en 1/8e après trois sets. Pour tous, c'est une très bonne préparation pour les interclubs du week-end prochain.

En simple N1, Louis Ducrot débute face à un gros morceau, Maxime Michel, 10e français. Il prend le 2e set mais l'adversaire était bien supérieur. Il perd aussi le match suivant qui, selon B. Moitel, était largement à sa portée. Dommageable car un succès, couplé au suivant, sur le 3e match lui ouvrait les portes des tableaux suivants.

En double-dames N2/N3, Candice Lesne et Célia Chouan ont produit un jeu incohérent, irrégulier. Le double airois "pataugea" face à la paire la plus faible et fut royal contre des filles bien plus fortes qu'elles. La preuve qu'elles sont capables de très bien faire. Leur parcours s'est donc arrêté en poule. 

En double-hommes, C. Beron et B. Moitel perdent leur 1er march de poule en trois sets serrés mais font preuve de beaucoup plus de dynamisme que la veille en simple. Un état d'esprit conquérant nécessaire  pour vaincre ensuite la tête de série 2 (22/20 et 23/21). Ils sortent du tournoi en 1/8e à l'issue de trois sets très disputés. Le niveau de jeu était là. Il a satisfait les deux airois qui ne sont pas passés très loin du dernier carré. 

Maxime Briot, associé à son partenaire habituel, le parisien Fabien Delrue, compère du Pôle espoir, ne sort pas de poule, malgré deux grosses rencontres. Le duo pouvait avoir du regret, notamment sur le match initial face à Habert et Dufay, car il mena tout au long des deux sets, laissant chaque fois échapper le gain. C'est l'expérience qui doit rentrer.

L. Ducrot était associé au breton Baptiste Azai Davy, de Guichen Bourg-des-comptes, son futur partenaire du championnat de France des jeunes en mai prochain. La bataille fut rude, mais le résultat pas à la hauteur de l'investissement, deux défaites. l'une en trois sets contres les cristolliens Espen et Nourry, l'autre en deux contre Azuro, un Indonésien aperçu au Tournoi de la ville, associé à Riancho. Louis semblait satisfait de cette nouvelle association.

Pour B. Moitel, malgré les défaites, il y eut beaucoup de gros matches face à une opposition très relevée. Pour lui comme pour ceux qui fréquentent peu ces tounois de haut niveau, ce fut intéressant de jouer des adversaires inédits, d'autres régions. Il salua le parfait état d'esprit qui anima le groupe, chacun se coachant au fil des rencontres. "C'était top". Vous devez les résultats et commentaires au président Ducrot.

107637