anniversaires

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

yonex

ca

CarrefourLogo 

suez hd

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

Deuxièmes les Français au Six-Nations, reste à rattraper les Danois

En 2011, les cadets avaient terminé troisièmes, cette fois les juniors grimpent d'une place. De l'argent mérité.

"C'est un tournoi de développement" avait prévenu Christophe Jeanjean, en ajoutant que, malgré tout, le France jouait la gagne. Sans doute que le directeur de la performance jeunes avait son idée derrière la tête, à force de suivre sa jeune troupe au quotidien. L'objectif était de dépasser les Anglais. Mission accomplie. De se rapprocher des Danois. C'est en route. Le 7-2 est apparu sévère aux yeux des spectateurs. Deux matches perdus en trois sets, ce sont deux défaites, certes, mais annonciatrices d'un avenir intéressant. "On confirme notre 2e rang en Europe, ça montre la progression" dira le technicien français."C'est notre meilleur résultat de tous les temps". Car les Français ont aussi remporté deux médailles d'argent, et du bronze, en quantité. Il leur faut encore apprendre à gagner des finales mais ils seront de plus en plus en capacité de chatouiller les Danois, parfois un peu arrogants dans leur posture de dominateurs. Ils seront désormais têtes de série 2 dans les tournois. C'est important pour les titres.  

Ce Six-Nations "made in ch'ti" était aussi la première sélection de Louis Ducrot, la pépite airoise. Un cadeau fait à l'organisation ? Non, plutôt une décision saine du le staff tricolore, conscient de l'investissement du gamin, sélectionné dans l'épreuve individuelle. D'ailleurs, lui-même reconnaissait qu'il était encore un peu juste pour viser un peu plus, que ses résultats internationaux manquaient de densité. "Il lui faudra apprendre à reproduire ce qu'il a réalisé en deux matches sur la durée" analysa C. Jeanjean. "Il a été très bien. N'oublions pas qu'il affronta le n°1 Suédois qui vient de jouer un quart de finale du championnat d'Europe". Louis avait plus ou moins prédit cette belle attitude, reconnaissant qu'il savait hausser son niveau de jeu après une prestation moyenne. Il n'avait pas été bon contre Guichen/Bourg-des-Comptes, ne parvenant pas à maîtriser ses émotions. Cette fois, il y est parvenu et la qualité de son jeu en a bénéficié. Puisse t-il s'en souvenir, au championnat de France et dans les interclubs. Patrience, il est juste en train de grandir. Des photos sont sur le site. Ce ne sont que celles d'un amateur, sans prétention, juste des ouvenirs.

115182