anniversaires

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

yonex

ca

CarrefourLogo 

suez hd

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

Succès de la Nationale 3 qui se replace dans la course au titre

Laon, 2e, n'a même pas pris le point du bonus défensif : 2-6.

La Nationale 3 jouait gros en allant affronter le co-leader picard, sans Cédric Lourdel, promu en N1, ni Rebecca Pantaney, qui se remet d'une blessure et ne devrait revenir qu'en janvier. Un nul assurait clairement le maintien, ce qui en soi était déjà un bon résultat, Aire 2 étant promu. Un succès donnait un peu plus de piquant à la find e saison et laissait la possibilité de croire encore au titre. C'est donc une excellente journée et une victoire importante pour la suite des événements. 

Christopher Beron, N2 comme son adversaire, n'avait qu'un léger avantage au classement. Il fut très bien tactiquement, su trouver les bonnes trajectoires qui apportent les points. Le score est éloquant (9 et 16).

Contre un R5, Julien Machurot (N3) fit honneur à son statut de favori. Certes, il se fit peur dans un 2e set sans rythme (8-21 et 20-22) mais assura le 2e point. 

Esmé Desenlis et Noémie Michalik peinent décidément à jouer ensemble. "On savait que ce serait difficile" avoue Romain Joly, ce fut extrêmement serré. Défaite 23-21 au 3e set en ayant eu deux volants de match. 

Candice Lesne (N3) était opposée à Sutula, une Ukrainienne classée N2 qui n'avait pas encore perdu cette saison mais qui est plutôt spécialiste du double. L'Airoise trouva les bons angles, privant l'adversaire de volants d'attaque, une tactique qui s'avéra payante au bout des trois sets. Un très bon match (15-21/21-16 et 16-21).

Maxime Palacio et Julien Machurot apportèrent le point du nul. ils étaient favoris sur le papier, ils le démontrèrent sur le terrain, patients, très bien défensivement et maîtres de l'attaque (19-21 et 15-21).

Le cinquième point, synonyme de victoire, fut pour Esméralda Desenlis (N3) contre une R5. Ce fut maîtrisé sans souci face à une fille technique mais surtout moins à l'aise dès que le jeu s'accélérait (16-21 et 9-21). 

Il fallait absolument marquer un 6e point pour priver Laon du bonus défensif. Ce fut chose faite grâce à Noémie Michalik et Chris Beron qui n'étaient pourtant pas les mieux classés. 19 et 17, ce fut délicat mais suffisant.

Le dernier point, perdu par Candice Lesne et Romain Joly, fut presque anecdotique, même si Romain estimait que tout n'avait pas été bien fait pendant ce match. En face, il y avait une fille très présente au filet, et un grand gaillard qui frappait fort, une sitiuation que les Airois ne parvinrent pas totalement à résoudre (21-14 et 21-16).

Les ambitions du groupe sont désormais un peu plus importantes qu'au début de saison. Certes, il ne faut pas s'enflammer mais il y a mieux à jouer qu'un simple maintien.

Prochain  match contre Reims, le 9 janvier. le LVA s'était imposé à l'aller (5-3).

107469