yonex

ca

CarrefourLogo 

suez hd

 

 

 

 

 

 

 

logo fr_0

LVA

Le collège Jean-Jaures est champion académique

Les jeunes airois ont battu Roubaix et La Bassée et joueront le championnat de France excellence.

Des badistes, il y en a au Volant Airois, au lycée Vauban et au collège Jean-Jaurès. Au final, ils sont tous estampillés LVA. Les derniers nommés disputaient, mercredi, la finale académique UNSS de badminton, à La Bassée. Et il n'y avait pas une, mais deux équipes, c'est dire la richesse du vivier airois. 

Premiere à entrer en scène, l'équipe 2 menée par Aurélien Duval, le capitaine. A son actif, il y eut le double-homme et le mixte. Malheureusement, ce ne fut pas suffisant pour remporter la rencontre se jouant sur cinq matches. Marion Vanneste et Alexis Bouvet, qui remplaçait Thomas Lamorille, parti en équipe 1 pour suppléer Maxime Briot qui dispute une compétition avec les U 13 français au Danemark, s'inclinaient en simple. La paire Pauline Brasseur/Julie Harzig n'eut pas non plus les ressources nécessaires pour s'imposer.
Sur l'autre 1/2 finale, pas trop de souci, Jean-Jaures 1 s'imposait 4-1 devant Anne Franck, un collège de Roubaix. Adrien Jude, le capitaine, avec T. Lamorille, Laura Souverain, Clara Bottin, Apolline Defrance ne lâchèrent qu'un point en simple dames, la Roubaisienne étant largement au-dessus du lot.

Dans la petite finale, Jean-Jaurès 2 disposait également de Roubaix (4-1), perdant à nouveau le simple des filles, impossible à remporter pour Marion Vanneste. Restait la finale, contre La Bassée, qui ne fut qu'une promenade de santé (5-0). Notons la très belle prestation d'A. Defrance, victorieuse d'une Basséenne qu'elle n'avait jamais battue.

Les Airois sont donc champions académiques avec, en poche, leur ticket pour le Championnat de France excellence qui se tiendra à Reims, début juin. 

Le compte-rendu ne serait pas tout à fait complet si nous laissions de côté les officiels. Chaque équipe doit se présenter avec un élément ayant satisfait aux formations et validations. Ce qui était le cas pour Florynne Deleglise et Emilie-Jeanne Fievet, exemplaires et parfait complément des joueurs. Les deux demoiselles ont brillamment réussi "l'examen", qui n'est pas simple car il est difficile d'arbitrer juste et de se faire respecter dans sa fonction. Tout arbitre vous le dira. Bravo à toute la bande et à leurs formateurs.

Quelques photos à découvrir

122058